Comment lutter contre la transpiration excessive 

L’hyperhidrose est une pathologie d’importance clinique et sociale non négligeable, qui peut provoquer une gêne et un inconfort psychologique, elle doit donc être maîtrisée en suivant quelques conseils pratiques contre la transpiration excessive.

Qu’est-ce que l’hyperhidrose ?

C’est un phénomène pathologique caractérisé par la production de sueur en quantité anormale par rapport aux besoins physiologiques de la thermorégulation.

Normalement, le corps produit environ ½ litre de sueur par jour, un processus régulé par le système nerveux sympathique, ce qui est important car il aide à maintenir la température stable et à protéger le corps. En effet, la chaleur corporelle est dispersée avec l’évaporation des liquides à travers la peau.

Lorsque le mécanisme de sudation est perturbé, une transpiration excessive peut survenir dans certaines parties du corps, appelée hyperhidrose. Généralement, elle est localisée dans les mains (hyperhidrose palmaire) où résident les 2/3 des glandes sudoripares, mais elle peut apparaître dans d’autres zones du corps humain comme les aisselles, les pieds, le tronc et les cuisses.

Causes de l’hyperhidrose

L’hyperhidrose est divisée en primaire et secondaire selon la cause. Elle est dite primaire lorsque la personne est confrontée à un phénomène idiopathique (dont les causes ne sont pas connues). C’est la forme la plus courante et elle commence généralement à l’adolescence.

On parle d’hyperhidrose secondaire lorsqu’il s’agit plutôt d’une manifestation d’un autre processus pathologique tel que : l’hyperthyroïdie, l’hormonothérapie ou des situations telles que la ménopause, les maladies psychiatriques et l’obésité. Lorsqu’elle est secondaire à d’autres maladies, l’hyperhidrose est résolue avec le traitement des pathologies qui la provoquent. S’il est primitif, il nécessite un traitement spécifique, en premier lieu d’ordre médical.

De plus, la transpiration excessive peut représenter, ainsi qu’un problème pathologique, également un obstacle dans les relations sociales et générer de l’anxiété, établissant un cercle vicieux dans lequel la transpiration crée de l’anxiété et à son tour l’anxiété crée la transpiration. Non seulement cela, l’hyperhidrose crée également une gêne sociale en raison des t-shirts et des chemises avec de grandes marques de sueur aux aisselles, et même une gêne due aux mains trop humides.

Remèdes contre la transpiration excessive

Les personnes souffrant d’hyperhidrose peuvent choisir différentes solutions pour soulager les symptômes stressants de la transpiration excessive. Voici quelques-uns des conseils à suivre pour remédier à ce phénomène :

  • Suivre une hygiène intime scrupuleuse, en utilisant des savons neutres qui laissent transpirer la peau.
  • Utiliser un déodorant anti-transpirant, en spray ou en crème, à base de sels d’aluminium, capable d’agir sur les glandes sudoripares en fermant partiellement le conduit et en réduisant ainsi la sueur produite, ainsi que l’odeur.
  • Éviter les vêtements synthétiques qui surchauffent le corps, et privilégier les vêtements en fibres naturelles (coton, lin, soie) qui permettent une bonne aération.
  • Réduire les aliments qui augmentent la chaleur interne, tels que les repas qui sont trop épicés, les viandes rouges, les graisses, le beurre, les aliments frits et les boissons alcoolisées et excitantes. Mieux vaut consommer des tisanes à base de sauge, à action anti-diaphorétique et antioxydante.
  • Limiter le climatiseur, car le changement soudain de froid/chaleur subi par le corps provoque une augmentation de la transpiration.

Lorsque ces remèdes ne suffisent pas et que la transpiration ne montre aucun signe de ralentissement, le médecin peut proposer une intervention plus invasive et opter pour des injections de toxine botulique qui bloquent l’activité neuromusculaire, ou une iontophorèse qui bloque les canaux des glandes pendant une durée prédéfinie.

Author: Delphine