taxi

Les différences entre un taxi à Saint Germain en Laye et un taxi à New York

Le taxi est un véhicule terrestre de location autrefois appelé hippomobile. C’est généralement une automobile privée, avec un conducteur dont le métier consiste à assurer le transport de personnes et leurs bagages. Il fait du porte à porte, contrairement aux autres moyens de transport en commun qui doivent suivre des itinéraires prédéfinis. Ce type de véhicule doit disposer de quelques équipements qui le différencient des autres voitures dans la circulation. Chaque pays du monde peut avoir ses particularités en matière de taxi. Voici justement les différentes caractéristiques d’un taxi Saint Germain en Laye et d’un taxi à New York, aux Etats-Unis.

Le taxi à Saint Germain en Laye

Le taxi Saint Germain en Laye est soumis aux mêmes règles en général que tous les taxis dans tous les départements français. Il est réglementé par la loi, en termes de tarifs et d’obligations diverses. C’est le ministère en charge de l’économie qui détermine tous les ans les plafonds maximum en matière de tarification auxquels il est soumis. Le préfet est ensuite responsable de fixer les diverses composantes du prix de la course. Ce dernier est fixé en fonction des taux de hausse adoptés.

Le prix d’une course de taxi est constitué de plusieurs composantes dont  le tarif indiqué par le taximètre au moment où la course débute. Il correspond au montant de prise en charge. Il indique donc le coût minimum du trajet. Il faut noter que cette somme ne peut pas être en dessous de 7€. Il y a aussi le tarif appliqué par kilomètre parcouru et le tarif par minute. Ces tarifs ne sont pas applicables dans le cas où le véhicule est à l’arrêt ou à faible vitesse. Et pour finir, le coût total d’une course peut aussi comprendre les suppléments. Sa valeur est propre à chaque département.

Dans le cas où la somme totale dépasse les 25€, le chauffeur est dans l’obligation de faire une délivrance d’une note. Et si elle est inférieure à cette somme mais que le client demande une note, le conducteur est aussi tenu de le faire.

D’autres règles

Un taxi dans la ville de Saint Germain en Laye doit aussi suivre d’autres règles à savoir :

  • le nombre de places ne doit excéder 9 ;
  • l’obtention de plusieurs documents dont l’autorisation de stationnement ou ADS, le permis de conduire permis catégorie B, l’assurance pour le véhicule et la carte grise ;
  • la mise en place de quelques équipements dont : le taximètre ou compteur horokilométrique, l’imprimante, le dispositif de paiement par carte bancaire, le lumineux, etc.

Il faut noter aussi qu’un conducteur de taxi en France n’a pas le droit de refuser une course sauf pour des raisons précises comme :

  • un client qui transporte un animal outre que le chien guide pour les aveugles ;
  • un client en état d’ivresse ;
  • un client qui se trouve à moins de 50 mètres d’une station de taxi et donc qui peut être pris en charge par d’autres conducteurs libres ;
  • un client avec des bagages trop lourds et qui sont susceptibles d’abimer la voiture ;
  • un client dont la destination éloigne le conducteur de taxi de son garage alors qu’il est sur le point de terminer sa journée ;
  • des clients trop nombreux.

Contrairement à un taxi New-York, le taxi à Saint Germain en Laye n’a pas de couleur spécifique. Le propriétaire du véhicule est libre d’opter pour la peinture de son choix.

Le taxi à New-York

Un taxi à New-York avec sa carrosserie jaune est un des éléments symboliques de cette ville. Il est appelé un Yellow Cabs. Désormais, il y a aussi les taxis vert-pomme ou Boro Taxi qui exercent dans des quartiers bien précis comme Brooklyn, Queens, Staten Island et Bronx. Les conducteurs de taxi sont également très nombreux dans cette localité alors qu’il est possible de galérer pour trouver un taxi à Saint Germain en Laye à certaines heures de la journée ou de la soirée.

Il faut noter qu’à New-York, seuls les taxis jaune peuvent être hélés dans la rue de Manhattan. Les autres sont à prendre à une station de taxi ou bien à commander via des applications ou des sites particuliers. Le tarif est également spécifique si le trajet passe par ce quartier de la ville. De même, d’autres quartiers pourront aussi avoir d’autres tarifs.

Connaitre quelques règles pour devenir conducteur de taxi à New-York

L’obtention d’une demande de licence de taxi à New-York est assez compliquée tout comme l’obtention de la licence de taxi dans la commune de Saint Germain en Laye. Le demandeur doit avoir au moins 19 ans et être titulaire d’une licence de conducteur valide de New York, de la Pennsylvanie, de Connecticut ou de New Jersey. Les seules classes acceptées sont les classes A, B, C et E. Il doit aussi réussir un examen de chauffeur, passer un contrôle de la vue et payer une somme déterminée par les autorités responsables de la circulation.

Il faut noter que la demande pour devenir conducteur de taxi est à déposer auprès du TLC. Ce dernier vérifie le casier judiciaire du demandeur à partir de son empreinte digitale. Cela permet de connaitre s’il a des antécédents judiciaires. Dans le cas où il a déjà été sujet à une condamnation pour crime ou violence, une conduite en état d’ivresse, d’abus sexuels, de toxicomanie, etc., le permis de conduire pourrait être refusé. De même, il est nécessaire également qu’il soit en mesure de démontrer qu’il n’a jamais fait d’infraction au code de la route, qu’il ne dispose d’aucune amende qui n’a pas encore été payée et qu’il n’a pas de contraventions en suspens. En plus de toutes ces conditions, il doit aussi remplir un formulaire de certification de pension alimentaire pour garantir qu’il n’a pas non plus de paiement de pension alimentaire en suspens.

C’est seulement quand tous les documents nécessaires sont complets, qu’après examen le candidat a réussi et que son dossier est considéré comme propre qu’il puisse avoir une chance de devenir conducteur de taxi newyorkais.

 

 

 

 

 

Ce site vous donnera plus d’informations.

Author: Damien