Les trois niveaux d’autodiscipline

Pour tout le monde, l’autodiscipline est un moyen très important de s’autogérer, et la vie d’une personne autodisciplinée n’est pas plus mal. Et l’autodiscipline est souvent hiérarchisée. Une bonne autodiscipline apporte non seulement la liberté de vie à soi-même mais aussi la liberté d’âme.

Donc, si nous voulons faire un bon travail d’autodiscipline, nous devons comprendre les trois niveaux d’autodiscipline. À partir de ces trois niveaux, nous continuerons à travailler dur, et notre vie sera de mieux en mieux.

Le premier niveau : Être responsable de son corps et développer un mode de vie sain

Le premier niveau d’autodiscipline consiste à être responsable de son propre corps. Sans corps, nous ne pouvons pas nous réaliser.

Si nous voulons devenir de plus en plus performants, nous devons d’abord apprendre à assumer pleinement la responsabilité de notre corps. Être responsable de son corps est la première condition préalable à notre autodiscipline, et c’est aussi la clé de nos rêves.

Alors si nous voulons nous laisser aller toujours plus loin, n’oubliez pas que prendre soin de notre corps est la première étape. Alors comment gérer notre corps, le plus important pour nous est de ne pas trop manger, et encore moins d’utiliser notre corps de manière incontrôlée.

Ce n’est qu’en développant des moyens et des méthodes d’exercice physique actif que notre corps peut conserver une bonne élasticité et aussi veiller à ce que notre propre corps soit en bon état.

Le deuxième niveau : tempérer ses désirs et être une personne à valeur ajoutée

La vie n’est jamais le but, le mieux, le deuxième niveau d’autodiscipline est de savoir contrôler ses désirs. Si une personne désire trop, elle finira par se perdre, et même par faire s’effondrer sa vie.

Si nos capacités n’ont pas atteint ce stade, apprendre à contrôler nos désirs est le meilleur moyen de nous protéger. Le désir de retenue nous indique également que le but ultime de notre vie est d’utiliser notre vie pour une croissance continue et une valeur ajoutée. Faire un bon travail dans la gestion ultime de la vie est une question de vie que nous devons affronter.

Le deuxième niveau d’autodiscipline consiste à apprendre à être une personne qui continue à ajouter de la valeur. Cette valeur ajoutée provient de l’entraînement délibéré de nos compétences, mais aussi de la nécessité de continuer à investir dans notre cerveau.

Lorsque vous consacrez plus de temps à la valorisation de soi, vous ne perdez pas plus de temps à l’autoconsommation. Lorsque vous consacrerez plus de temps à l’apprentissage, vous ne vous soucierez pas trop de ces relations interpersonnelles. Afin de vous aidez sur la confiance en soi, vous pouvez consulter l’excellent blog du coach en développement personnel Kleopatros.

La véritable autodiscipline de haut niveau vient de notre désir de contrôler notre consommation, et plus de notre étude et de notre investissement. C’est la base pour changer notre vie et aussi la base pour que nous allions plus loin dans la vie.

Le troisième niveau : l’autodiscipline de l’esprit, la gestion de ses pensées

Si nous voulons nous laisser maîtriser l’essence de l’autodiscipline, la chose la plus importante pour nous est d’apprendre à maintenir une autodiscipline spirituelle et à faire le vide en nous.

Une bonne autodiscipline, c’est savoir gérer son propre corps, mais aussi contrôler ses désirs, et faire un bon travail d’apprentissage de la valorisation de soi. Mais le plus haut niveau d’autodiscipline est de permettre à son âme de s’autodiscipliner et de gérer ses pensées par la conscience intérieure.

Les gens sont le produit de leurs pensées, et ils donnent naissance au monde qu’ils ont créé par leurs pensées. Ce n’est qu’en gérant vos pensées que vous pouvez réellement exercer l’autodiscipline.

Par exemple, si votre idée est de garder votre corps en bonne santé, vous ferez attention à ce que vous mangez dans votre régime et vous ne vous laisserez pas aller à la suralimentation.

Par conséquent, le plus haut niveau d’autodiscipline est la pensée de l’auto-examen. Ce n’est qu’en pensant au paradis et à l’enfer que vous faites entrer des pensées positives dans votre cœur, et cela nous conduira à un cycle positif de développement sain.

Si vos pensées sont fausses, votre autodiscipline n’aura plus aucun sens ni aucune valeur. Par conséquent, le plus haut niveau d’autodiscipline consiste à assurer l’autodiscipline de l’esprit et à contrôler ses pensées.

Lorsque vos pensées sont plus pures, plus aimantes et plus compatissantes, vous pouvez naturellement créer une atmosphère harmonieuse et bonne. Lorsque vous choisissez un certain moment chaque jour pour nettoyer votre âme et vous débarrasser de la saleté qu’elle contient, vous pouvez assurer une autodiscipline à plus long terme.

Le plus haut niveau d’autodiscipline est l’autodiscipline de l’esprit. Gérez bien vos pensées et faites en sorte que les choses que vous faites apportent plus de valeur à un plus grand nombre de personnes afin que nos vies soient en phase ascendante. Naturellement, votre cœur sera plein d’énergie, et les choses se dérouleront sans problème.

Author: Delphine