validité du diagnostic plomb

Quelle est la durée de validité du diagnostic plomb ?

S’il est bien un diagnostic qui montre toute son utilité, il s’agit de celui concernant leplomb. Il a vu le jour en 1998, il s’ajoute ainsi à la liste des études à réaliser lors de toute vente de logement.Les premiers diagnostics immobiliers ont en effet fait leur apparition en 1996, sous les traits de la loi Carrez, contrôlant les surfaces des pièces.

Aujourd’hui, les études obligatoires concernent principalement tous les éléments de sécurité : gaz, électricité, termites ou encore l’état des risques naturels et technologiques et les installations électriques vieilles de plus de 15 ans. Loin d’une vérification de conformité, ces diagnostics offrent, avant tout, une donnée informative au futur acquéreur.

Le plomb, justement, a son diagnostic depuis 1998, revu en 2006. Celui-ci, pratiqué sur les lieux d’habitation construits avant 1949, vient ainsi contrôler notamment les peintures, souvent réalisées à base de plomb avant cette date.

Le diagnostic plomb, une question de sécurité :

Le plomb a toujours été considéré comme dangereux. En effet, lors de la dégradation des peintures, des poussières ou morceaux tombent au sol. D’un goût sucré, les enfants ont alors tendance à les ingurgiter avec les problèmes de santé très conséquents qui peuvent se poser. Le diagnostic plomb est ainsi venu tenter d’éliminer ces matières d’une grande nocivité en les repérant. Établi en 1998, il a été revu en 2006 pour devenir réellement un constat de risque d’exposition au plomb. Il concerne tous les lieux à usage d’habitation, mais aussi les parties communes. Enfin, ce diagnostic s’applique désormais non seulement aux biens en vente, mais également aux maisons et aux appartements à louer.

Le diagnostic est réalisé avec l’aide d’un appareil à fluorescence. Très puissant, il détecte également les traces de plomb sur de la peinture recouverte. Dans le cas de découverte de plomb, l’expert établit alors un rapport incluant une note d’information avec les risques encourus suivant le revêtement touché.

Lire plus dans cet article comment bien préparer l’achat de son bien !

Le diagnostic plomb également pour les locations :

En cas de présence de plomb, le propriétaire doit alors en informer les occupants, confier le rapport aux entreprises en charge des travaux et tenir ledit document à la disposition de l’administration. Cette obligation est également valable, depuis 2008, pour toutes les locations. Chaque loueur se doit en effet de présenter le rapport de diagnostic plomb lors de la signature du bail. La période de validité de l’étude, dans ce cas, s’élève à 6 ans. Pour une vente, ce délai est en revanche d’une seule année. S’il n’a été détecté aucune présence de plomb, le diagnostic a alors une validité permanente. Il devra tout de même être joint lors de chaque vente.En cas de non-présentation et si l’acquéreur venait à découvrir la présence de plomb dans l’immeuble, l’ancien propriétaire pourrait alors être dans l’obligation de verser des indemnités sous le motif de vice caché. Un risque donc à bien prendre en considération face à l’obligation de la loi.

Vous pourriez trouver d’amples informations sur la responsabilité de l’acquéreur en cas d’apparition de vices cachés après la vente sur le site de Diag Immo Malin : un diagnostiqueur immobilier certifié qui offrent ses services sur Paris.

Tarif moyen du diagnostic plomb :

Le diagnostic plomb dépend lui aussi de la superficie du bien immobilier à diagnostiquer. Le tarif moyen du diagnostic plomb est de De même, le prix de ce diagnostic varie selon la taille du logement. La fourchette pourrait aller de 130 euros à 300 euros en fonction de la taille de la maison ou de l’appartement et des mètres carrés à expertiser. Pour effectuer un diagnostic plomb, il faut impérativement faire appel à un diagnostiqueur certifié. Découvrez par la suite ici quels sont les diagnostics obligatoires pour vendre à Paris !

Author: Damien