techniques pour reconnaitre un médicament de qualité

Les techniques pour reconnaitre un médicament de qualité

Très souvent, les bons médicaments ont une étiquette avec des couleurs qui changent selon l’angle de vue. Les faux médicaments ne l’ont pas. Tout comme les faux médicaments n’ont généralement pas l’écriture, braille pour les aveugles sur le conditionnement. Zoom sur les méthodes pour déceler un médicament de qualité.

Les signes externes d’authentification et de qualité de médicaments

Le dispositif antieffraction est un sceau, une étiquette ou une ligne imprimée en travers. Il sert de protection pour que le conditionnement ne puisse être ouvert de manière inaperçue. Pour en savoir plus, il est judicieux de se rendre sur le site https://exphar.com/.

La technique du datamatrix consiste à se servir d’une petite application installée sur un téléphone portable pour contrôler l’authenticité médicamenteuse. Elle analyse le code-barre d’un médicament et reçoit une réponse sur le caractère vrai ou faux de ce dernier.

Sur la boîte d’un médicament générique est indiquée la DCI (Dénomination commune internationale). Elle désigne le nom de la substance active du médicament, suivie du nom du laboratoire et du dosage.

Les médicaments de qualité générique

Un médicament générique est fabriqué à partir de la même molécule qu’un médicament déjà autorisé, dit médicament de référence. La particularité d’un médicament générique est que son brevet est tombé dans le domaine public. Cette situation n’ôte pas la précédente qualité d’un médicament.

médicaments de qualité générique

Les médicaments les plus contrefaits et leurs conséquences

Les antipaludiques et les antibiotiques comptent parmi les produits médicaux de qualité inférieure et falsifiée les plus souvent signalés. Dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, un produit médical sur 10 serait falsifié. Les produits médicaux de qualité inférieure et falsifiée contribuent à la résistance aux antimicrobiens et aux infections résistantes aux médicaments.

Les produits médicaux de qualité inférieure ou falsifiée sont par nature très difficiles à détecter. Ils sont souvent conçus pour paraître identiques au produit authentique et peuvent ne pas provoquer de réactions indésirables évidentes, même si souvent, ils ne traitent pas correctement la maladie ou l’affection à laquelle ils sont destinés.

Ce que contiennent les produits médicaux de qualité inférieure ou falsifiée

Les médicaments falsifiés peuvent ne renfermer aucun principe actif, un autre principe actif, ou un principe actif incorrectement dosé. On trouve également dans ces produits de l’amidon de maïs, de pomme de terre ou de la craie. Certains médicaments de qualité inférieure ou falsifiée sont toxiques, avec des concentrations mortelles d’un principe actif ou d’autres produits chimiques.

Quand bien même un médicament serait de bonne qualité au départ, le simple fait qu’il soit conservé en mauvaises conditions. Ou le fait de le manipuler dans la rue fait de lui un mauvais médicament à l’arrivée.

Comment reconnaitre les médicaments de mauvaise qualité

Certains produits médicaux falsifiés sont visuellement presque identiques au produit authentique et sont très difficiles à détecter. Le patient doit strictement acheter son médicament en pharmacie et nulle part ailleurs.

On vérifie que les dates de fabrication et de péremption sur l’emballage extérieur correspondent à celles figurant sur l’emballage intérieur. On s’assure que le médicament ait un aspect correct, qu’il ne soit pas décoloré, dégradé ou possédant une odeur inhabituelle. Aujourd’hui, de nombreux médicaments sont proposés et vendus sur internet.

Author: Damien